dites au loup

 

 

Carol Rifka Brunt : " Dites au loup que je suis chez moi "

4ème de couverture : Nous sommes au milieu des années 1980 , aux Etats-Unis . June est une adolescente taciturne , écrasée par une soeur aînée histrionique et des parents aussi absents qu'ennuyeux . Depuis sa banlieue triste du New Jersey , elle rêve d'art et de son oncle Finn , un peintre new - yorkais reconnu . Mais Finn est très affaibli et meurt bientôt de cette maladie qu'on n'évoque qu'à demi-mot , le sida . Inconsolable , la jeune fille se lie d'amitié avec un homme étrange , Toby , qui se présente comme l'ami de Finn . Confrontée à l'incompréhension de son entourage , et à la réalité d'une maladie encore honteuse , June va brusquement basculer dans le monde des adultes et son hypocrisie .

Roman d'apprentissage bouleversant , chronique des années sida vues par les yeux d'une adolescente . Voilà le témoignage profondément émouvant sur la réalité d'une maladie qui faisait peur , le passage de l'enfance à l'âge adulte , les relations familiales : tout cela évoqué avec justesse .

" Dites au loup que je suis chez moi " révèle une auteure à la plume sensible et puissante .

L'auteure : Carol Rifka Brunt est née aux Etats-Unis et vit aujourd'hui en Grande Bretagne . " Dites au loup que je suis chez moi " est son premier roman .

Note : 9/10